Le satelliteL'architecture optique

L'architecture optique

L'objectif de l'architecture optique est d'amener jusqu'aux détecteurs la plus grande quantité de lumière possible provenant d'une direction précise du ciel et dans une "couleur" donnée, tout en limitant la lumière parasite.

Les instruments HFI et LFI

Les instruments HFI et LFI

Instruments HFI et LFIPlanck est formé de deux instruments contenant 9 bandes spectrales :

  • LFI (30, 44 et 70 GHz)
  • HFI (100, 143, 217, 353, 545 et 857 GHz)

 

Les deux instruments sont placés dans le plan focal d'un télescope hors-axe en configuration Grégorienne.

Le rayonnement fossile collecté par les deux miroirs est couplé optiquement aux détecteurs par l'intermédiaire de cornets corrugués (striés).

Le diamètre projeté du miroir primaire est de 1.5m, donnant une résolution spatiale comprise entre 30 et 5 arc-minutes en fonction de la fréquence.

Dans le plan focal, les cornets de LFI (Low Frequency Instrument) sont placés autour de ceux de HFI (High Frequency Instrument) et sont à des températures différentes.

Plan focal de HFI

Plan focal de HFI

 

Le détecteur monomode

Un détecteur monomode permet de mesurer le champ électrique du rayonnement (un mode), comme l'antenne de votre transistor. Le cornet multimodes agit comme un entonnoir et permet de concentrer sur un seul bolomètre l'énergie de plusieurs modes.
 

Le plan focal de HFI est composé de plusieurs assemblages optique froide-détecteurs (pixels)

La largeur de chaque bande spectrale est de 33% de la fréquence centrale définie par combinaison de filtres interférentiels et guide d'onde.

  • 28 pixels mono-mode
    Bandes spectrales: 100, 143, 217 et 353 GHz
    11 pixels polarisés (PSB-Bolomètre sensible à 2 polarisations)
    12 pixels non-polarisés (Bolomètres spiderweb)

  • 8 pixels multi-modes 4 pixels à 545 GHz et 4 pixels à 857 GHz
Plan focal HFI

 

 

Concept de l'optique froide de HFI

Concept de l'optique froide de HFI : de l'entrée des cornets aux détecteurs

Optique froide HFI

  • Le premier cornet (frontal) couple le rayonnement provenant du ciel avec l'optique froide via le télescope. Il définit la forme du faisceau.
  • La combinaison entre le guide d'onde et les filtres interférentiels définit la bande spectrale d'observation.
  • Le guide d'onde définit aussi le nombre de modes qui se propagent.
  • Le découplage thermique est assuré par la séparation entre le 2ème cornet (arrière) et le cornet détecteur. C'est ici que sont placés les filtres.
  • La lentille assure un bon couplage optique entre les deux cornets.
  • Le guide d'onde du cornet détecteur est optimisé afin de coupler efficacement le signal à l'absorbeur du bolomètre.
Toute l'actualité
Planck JuniorPlanck JuniorEspace EducatifJeuxPlanck ChronoMultimédias
  • Conférence
  • Cours Smoot/Binetruy
  • Planck dans le couloir de la station Montparnasse
Tous les médias
AGENCE DE COMMUNICATION - Canopée