Résultats7 pics en 2013, 19 pics en 2014
Résultats

7 pics en 2013, 19 pics en 2014

Vignette : 7 pics en 2013, 19 pics en 2014

Plus de données et de nouvelles informations grâce à la polarisation conduisent à des résultats encore plus précis quant aux valeurs des paramètres cosmologiques et encore plus exigeants quant aux ingrédients du modèle. Un jeu de six paramètres dans le cadre du modèle cosmologique standard suffit à ajuster parfaitement les 19 pics des trois spectres. Difficile d'imaginer une remise en cause profonde de la physique mise en oeuvre dans ce modèle…

La carte du rayonnement fossile est moins bruitée car la quantité de signal a environ doublé. Des améliorations de l’analyse contribuent également aux différences visibles dès lors que l’on zoome sur la carte.

 

 

Légende : Zone de 10 x 10 degrés près du pôle Sud galactique de la carte en température à 143 GHz. Les pixels font 1.5 minutes d’arc de côté, aucun lissage n’a été appliqué. On voit clairement une amélioration dans la définition de l’image, due essentiellement au quasi-doublement de la quantité de données utilisées, mais aussi à l’amélioration de l’analyse. Quelques sources ponctuelles sont clairement visibles.

Crédits : ESA- collaboration Planck-HFI

 

 

La température s'est améliorée, mais nous avons aussi la polarisation à présent. Une visualisation pédagogique se prépare à l'ESA mais en attendant les chercheurs exploitent l'ensemble des données et sont en mesure de caractériser le signal correspondant à la polarisation scalaire E.

 

 

Spectres de puissance angulaire du rayonnement fossile mesuré par Planck en température (TT), en polarisation scalaire (EE) et en croisant température et polarisation scalaire (TE). L'abscisse est exprimée en multipole , qui correspond à l'inverse d'une échelle angulaire ( =200 correspond à 1 degré environ, =30 à 6 degrés,  =1500 à 0.13 degrés soit 8 minutes d'arc). Le modèle est représenté par les lignes rouges alors que les mesures correspondent aux point bleus. Planck permet à la polarisation du rayonnement fossile d'entrer dans l'ère de la cosmologie de précision.

ESA - collaboration Planck

Résultat préliminaire

 

On peut à présent vérifier précisément les ingrédients du modèle standard en ce qui concerne la matière noire ou les neutrinos, par exemple, car ils laissent des empreintes similaires à d'autres effets en température mais distincts en polarisation. La polarisation s'avère un outil redoutable pour valider - ou invalider - les hypothèses. Pour l'instant aucune hypothèse déviant du modèle standard ne retient l'attention.

Planck JuniorPlanck JuniorEspace EducatifJeuxPlanck ChronoMultimédias
  • Conférence
  • Cours Smoot/Binetruy
  • Planck dans le couloir de la station Montparnasse
Tous les médias
AGENCE DE COMMUNICATION - Canopée