Actualités PlanckUn numéro spécial pour des résultats reconnus
Actualités planck

Un numéro spécial pour des résultats reconnus

Vignette : Un numéro spécial pour des résultats reconnus

Depuis la sortie des premiers résultats cosmologiques le 21 mars 2013, Planck est une référence incontournable en astrophysique, en cosmologie mais aussi en physique des particules ou en physique théorique. La parution d’un numéro spécial de la revue scientifique européenne Astronomy & Astrophysics avec tous les articles de la collaboration Planck qui ont accompagné les données livrées en 2013 est l’occasion de revenir sur ces papiers.

 

Légende : Couverture du numéro spécial disponible ici.

Crédits : Astronomy & Astrophysics

 

 

Un accord avait été passé dès le début de l’existence de la mission Planck avec ce grand journal européen du domaine : tous les articles de la collaboration seraient publiés chez A&A qui “en échange” de cette exclusivité devait produire des éditions spéciales. Deux numéros dédiés à Planck ont déjà été publiés : en 2010, une édition consacrée à la description de la mission avant le lancement et en 2011 une édition sur les premiers résultats astrophysiques.

 

Des résultats devenus une référence

 

 

Légende : Nombre de citations de quelques uns des articles des résultats 2013 au 27 octobre 2014.

Crédits : INSPIRE (visuel : Canopée)

 

 

Pourquoi un tel succès ?

Plusieurs éléments se conjuguent pour expliquer ces résultats impressionnants :

  • les résultats sont d’une grande précision car le rayonnement fossile est un outil cosmologique d’une incroyable richesse et il est étudié avec une sensibilité inégalée par Planck (en particulier par l’instrument haute fréquence),
  • le spatial est synonyme de fiabilité et donc la confiance de la communauté dans ces résultats – obtenus par une part non négligeable de cette communauté d’ailleurs – est grande,
  • de nombreux domaines sont concernés : toute étude en astrophysique extragalactique a besoin de la constante de Hubble, la matière noire est l’une des énigmes majeures de notre physique et sa densité est un élément clé pour cerner un peu mieux les possibilités, la masse totale des neutrinos par exemple est également très utilisée.

 

Et après ?

Planck sera bientôt détrôné par… Planck. En effet lorsque les résultats 2014 seront publiés - d’ici quelques semaines maintenant - avec l’utilisation de la polarisation du rayonnement fossile, les nouvelles valeurs des paramètres cosmologiques (et leurs erreurs) obtenues avec ces nouvelles données deviendront la nouvelle référence. Vraisemblablement jusqu’en 2015 qui devrait voir la série de publications finales de la collaboration.

Bien-sûr d’autres expériences contribuent de façon importante et sont utilisées pour les analyses conjointes : rayonnement fossile à très haute résolution angulaire (ACT, SPT), à très grande sensibilité locale en polarisation (BICEP, POLARBEAR, ACTpolt, SPTpol et bientôt Keck-Array, EBEX…), les oscillations acoustiques baryoniques (SDSS), les supernovae (SNLS, SDSS) notamment.

Planck JuniorPlanck JuniorEspace EducatifJeuxPlanck ChronoMultimédias
  • Conférence
  • Cours Smoot/Binetruy
  • Planck dans le couloir de la station Montparnasse
Tous les médias
AGENCE DE COMMUNICATION - Canopée