Actualités PlanckLe satellite a achevé sa mission : récit d’une fin de vie bien remplie
Actualités planck

Le satellite a achevé sa mission : récit d’une fin de vie bien remplie

Vignette : Le satellite a achevé sa mission : récit d’une fin de vie bien remplie

 

La dernière communication avec l’instrument HFI a eu lieu samedi 19 octobre au matin.

Hier, mercredi 23 octobre en début d’après-midi, à 14h11 précises a eu lieu la dernière communication avec le satellite depuis le centre des opérations de l’ESA à Darmstadt.

Si le satellite Planck est “mort”, les données sont là, et le travail de la collaboration Planck se poursuit !

Chaque jour depuis le lancement le 14 mai 2009, les chercheurs et les ingénieurs de l’ESA et des instruments HFI et LFI étaient en communication avec le satellite. L’essentiel du flux d’informations a naturellement été l’envoi au sol des données prises par les instruments. Mais le satellite envoyait également de multiples autres informations sur l’état du satellite et de ses éléments. En même temps, depuis le centre de Darmstadt, les Terriens envoyaient des télécommandes pour ajuster l’orbite, gérer la mise en froid des instruments, effectuer des tests, régler les paramètres, par exemple.

Le travail ne s’est pas arrêté à la fin des observations en mode “normal”. Pour HFI par exemple, des mesures spécifiques pour mieux caractériser la réponse électronique de l’instrument ont été faites jusque récemment.

Du 14 août au 23 octobre 2013

  • 14 août : première manœuvre de désorbitage
  • 3 octobre : fin des observations de LFI, début des opérations “de fin de vie”
  • 8 octobre : arrêt du fonctionnement du réfrigérateur à 4 K
  • 9 au 11 octobre : manœuvre principale de désorbitagePlanck s’éloigne maintenant de la Terre à la vitesse de 2000 km par jour environ
  • 12 octobre : arrêt du fonctionnement du réfrigérateur à 20 K, le satellite se réchauffe
  • 18 octobre : fin des tests de régénération du réfrigérateur à 20 K
  • 19 octobre : ouverture des vannes pour évacuer l’hélium, arrêt desinstruments et des machines cryogéniques
  • 21 octobre : derniers tests avec le satellite (les logiciels à bord ont été adaptés de telle sorte que le satellite soit “passivé” : on s'assure qu'aucune procédure automatique déclenchée par quoi que ce soit,un rayon cosmique par exemple, ne puisse redéclencher quelque action que ce soit).
  • 23 octobre : adieu définitif au satellite. Fin de la mission Planck depuis le centre des opérations de l’ESA.

 

Dernière DTCP HFI

Samedi dernier, le 19 octobre 2013 de 8h40 à 10h00 a eu lieu à Paris la dernière DTCP (Daily TeleCommunication Period) de HFI . Trente Planckien(nes) qui avait participé le plus fréquemment à ces DTCP de 2009 à 2012 ont participé à cet évènement très spécial.. Les DTCPs, pouvaient être faites à distance, durant les périodes “calmes”, par des Américains, Toulousains et Grenoblois qui partageaient ainsi ces tâches avec leurs collègues de Paris et d’Orsay. Pourtant, seuls ces derniers ont pu assister à la toute dernière DTCP.

 

Légende : Équipe Planck HFI à l'IAP - Crédits : Alain Coulais

 

Dernière DTCP Planck

Mercredi le 23 octobre 2013, a eu lieu à Darmstadt en Allemagne, au Centre des opérations de l’Agence spatiale européenne, la toute dernière DTCP du satellite Planck. Planck a été éteint après environ 4,5 années dédiées à l’étude du rayonnement fossile et à l’émission submillimétrique des galaxies de notre Univers.

Du satellite ne restait plus que la réception d'un signal radio continu. 

 

 

 

Légende : A 14h11, le responsable ESA de la mission Planck s'est assis à la place du contrôleur mission dans le Centre des opérations et a lancé la télécommande finale. Une dizaine de secondes plus tard - le temps que la commande arrive au satellite, s'exécute puis que les nouvelles informations arrivent à Darmstadt, l'écran n'affichait plus que le bruit de l'antenne de réception. Crédits : ESA

Le satellite s'est éteint sous les applaudissements.

 

Légende : Adieu au satellite partagé au LPSC- Crédits : Cécile Renault - LPSC Grenoble

 

Planck est mort, vive Planck !

Ce n’est presque qu’une étape parmi d’autres : il y a eu aussi l’intégration des instruments, le lancement, la fin de l’hélium 3, par exemple. Aujourd’hui, même si le satellite ne fonctionne plus, les données sont là, environ 1000 milliards de mesures. La collaboration est activement au travail pour préparer la livraison des données complètes et leur interprétation cosmologique, polarisation incluse, mi-2014. Travail de longue haleine ...

Pour en savoir plus :

Planck JuniorPlanck JuniorEspace EducatifJeuxPlanck ChronoMultimédias
  • Conférence
  • Cours Smoot/Binetruy
  • Planck dans le couloir de la station Montparnasse
Tous les médias
AGENCE DE COMMUNICATION - Canopée